14 moyens de financer votre marque de vêtements

C’est une question que tout créateur de mode et tout styliste se pose. En effet, créer des vêtements et des prototypes peut être assez coûteux. C’est d’autant plus le cas si vous utilisez des matériaux chers, éco-responsables, si vous fabriquez en France ou si vous avez des finitions luxueuses.

Quels sont donc les moyens à votre disposition pour financer la production de votre première collection ? Nous vous en avons listé 14.

1 – L’Auto-financement grâce à son épargne

Le moyen de financement le plus évident est évidemment l’auto-financement.

En d’autres termes, vous investissez de l’argent que vous avez déjà et que vous possédez dans votre collection. Cet argent peut provenir de l’épargne que vous avez fait tout au long de votre vie, au travers de petits boulots ou de précédents emplois ou contrats. Cela peut aussi être de l’argent que vous avez reçu en héritage. Cela peut être l’argent qui provient d’une rupture conventionnelle.

En vous auto-financement, vous n’êtes redevable à personne qu’à vous même. Vous n’avez pas de comptes à rendre non plus ni de dettes.

En revanche, le risque pèse entièrement sur vos épaules. De plus, il faut quand même qu’il vous reste suffisamment d’argent pour pouvoir vivre car les probabilités que vous puissiez vous payer en début d’aventures sont minces.

2 – Auto-financer sa marque par des contrats Freelance

Un autre moyen de financer sa collection est de prendre des contrats freelance en parallèle du lancement/ développement de sa marque.

Si vous avez une compétence recherchée et que vous pouvez proposer vos services à des entreprises, cela peut aussi être un moyen de financer votre collection. Les contrats freelance, dépendamment de votre pouvoir de négociation, peuvent donner lieu à de belles sommes d’argent.

Il y a souvent des demandes pour des développeurs, des spécialistes en community management ou en marketing si vous aviez une autre vie avant de lancer votre marque. Et si vous êtes styliste ou modéliste, vous pouvez trouver également de beaux contrats auprès d’entreprises de mode ou d’autres créateurs.

Avec le bon type de statut juridique, vous pouvez tout à fait être en mesure de faire rentrer ces contrats dans le cadre de votre société.

3 – Financer votre collection grâce à un petit boulot à temps partiel

Vous pouvez aussi envisager de prendre un petit travail à temps partiel à côté de votre marque pour financer ses dépenses.

En effet, rien ne vous empêche de travailler le matin à ce side job, et l’après-midi et le soir sur votre marque. Dans la culture anglo-saxonne, c’est une pratique répandue de continuer de travailler et de développer ses propres projets pendant son temps libre. Ils appellent cela le « hustling ».

Vous pouvez prendre un travail de vendeur ou vendeuses en magasin, ce qui vous permettrait en même temps de comprendre qu’est ce qui incite les gens à acheter tel ou tel vêtement. Vous pouvez devenir agent immobilier et faire des visites d’appartements. Vous pouvez être hôte ou hôtesse d’accueil. Dans certains cas, vous pouvez même travailler sur votre marque pendant les temps morts. Certes, ce n’est pas toujours valorisant mais cela fait rentrer de l’argent tout en vous économisant de la matière grise.

N’hésitez pas à faire une rapide recherche google ou d’aller sur les groupes facebook dédiés à l’emploi. Les opportunités ne manquent pas.

4 – Auto-financer sa collection de vêtement en continuant de travailler à temps plein

Dans la même logique, vous pouvez également (continuer de) travailler à temps plein et développer votre marque pendant vos soirées ou vos week-ends.

Le salaire que vous avez permet alors de financer votre projet. Et puisque vous êtes à temps plein et potentiellement dans un meilleur travail, vous gagnez normalement beaucoup plus qu’en temps partiel.

Cela demande de l’auto-discipline car vous devez gérer 2 emplois (celui que vous avez et le développement de votre marque) en même temps. Vous aurez donc moins d’énergie à consacrer à votre marque. Attention à ne pas procrastiner et à ne pas oublier votre objectif. Cela vous permet cependant de vous tester sans grand risque. Si votre marque ne fonctionne, vous aurez toujours une source de revenu sur laquelle compter.

5 – Financer sa marque de mode grâce à des revenus passifs

Un revenu passif est un revenu que vous percevez grâce à un travail fait une fois et qui continue de vous amener de l’argent même quand vous dormez. Il est passif car vous avez le travail une fois, et il continuer par la suite de travailler pour vous.

Il s’agit par exemple des droits d’auteurs perçus sur un livre que vous avez écrit, de revenus obtenus par l’affiliation ou une rente que vous percevez grâce à la location d’un bien immobilier.

Certes, cela demande du travail également mais cela peut vous servir pour le reste de votre vie, au delà même du financement de votre collection de vêtement.

6 – La Love Money

Une autre option est d’emprunter de l’argent à vos proches. On appelle ça de la Love money, parce que ces personnes vont vous prêter de l’argent uniquement parce qu’elles vous connaissent.

Vous pouvez emprunter à une ou plusieurs personnes. Par contre, il vaut mieux leur dire de considérer cette somme comme un don, car vous ne savez pas nécessairement quand vous allez pouvoir la leur rendre.

L’avantage est de pouvoir bénéficier rapidement d’argent si vous n’en avez pas. Toutefois, si vous n’avez pas d’intérêts sur ce prêt, cela va peut être vous mettre une dette morale qui va vous mettre plus de pression qu’avec n’importe quelle autre forme de financement. C’est parfois plus difficile de devoir de l’argent à quelqu’un qu’on connaît qu’à une institution avec qui vous n’avez pas de lien d’affection.

7 – S’associer à quelqu’un qui a de l’argent à investir

Un autre moyen de financer votre collection est de trouver un ou des associés qui peuvent apporter en capital et financer la collection.

Dans l’idéal, ces personnes, en plus d’avoir des capitaux, ont des compétences complémentaires. Si vous êtes styliste par exemple, cela peut être intéressant de s’associer avec une personne avec des compétences en marketing ou en finance.

Bien entendu, l’association n’est pas à prendre à la légère. Dans votre aventure entrepreneuriale, votre ou vos associés sont les personnes avec qui vous allez passer le plus de temps. Vous devrez aussi vous concerter pour prendre les décisions et ces derniers auront aussi leur mot à dire sur les vêtements que vous voulez sortir.

8 – Les prêts bancaires

Un autre moyen de financer sa première collection de vêtement est de contracter un prêt auprès d’une institution bancaire.

Le problème est que les banques n’acceptent que très rarement de financer le BFR et le stock. Les banques préfèrent généralement investir et prêter de l’argent pour du matériel ou de l’immobilier. Ainsi, en cas d’échec, elles peuvent toujours récupérer leur argent en revendant vos machines ou les murs. De la même manière, elles vont préférer prêter à des business models classiques, comme un restaurant ou un coiffeur. C’est tangible et ils ont eu des précédents avec des succès.

Toutefois, des organismes comme la BPI ou l’ADIE peuvent se porter garant pour votre prêt et faciliter votre demande. Si vous avez aussi une bonne relation avec votre banquier, vous pouvez aussi réussir à avoir un prêt.

9 – Les aides financières

Il n’y a pas beaucoup d’aides financières pour les stylistes et créateurs de mode qui débutent. Elles sont aussi soumises à conditions. Une étude approfondie de votre dossier et de votre business plan sera sûrement faite avant de pouvoir vous faire savoir si oui ou non vous pouvez avoir cet aide. Vous devez être en mesure de fournir un prévisionnel et un plan de trésorerie. Parfois, on vous demandera même de pitcher votre projet.

Toutefois, n’hésitez pas à essayer. Qui ne tente rien n’a rien comme on dit.

De plus, comme mentionné plus haut, il existe également des organismes qui peuvent garantir vos prêts et peuvent ainsi réduire le risque qui pèse sur vous.

Pour plus de détails, n’hésitez pas à lire notre article consacrée aux aides financières pour stylistes et créateurs de mode.

10 – Les concours de mode et de start up

Des concours sont fréquemment organisés pour mettre en avant les derniers concepts innovants et les nouveaux talents.

Il peut s’agir de concours de mode ou de concours pour start-ups, TPEs et PMEs.

À la clé, vous pouvez gagner des sommes d’argent pour votre communication ou votre développement de collection, des aides sous formes de conseil ou mentorat ou une place dans un atelier ou bureau.

Retrouvez la liste des concours intéressants pour vous dans notre article dédié.

11 – La pré-commande

La pré-commande est le fait d’acheter un vêtement avant qu’il ne soit produit. C’est ce que font de nombreuses marques qui se lancent sur internet. Elles annoncent leur sortie, leur projet et proposent à leur audience de pré-commander et de leur réserver les premiers modèles.

Bien entendu, surtout dans la mode, il vaut mieux avoir un prototype que vous pourrez montrer et faire essayer. Plus vous avez de photos ou dessins qui permettent aux gens de se projeter, mieux ce sera.

En revanche, cela vous permettra de produire votre collection sans avoir à avancer les fonds, de vérifier votre potentiel de marché et de commencer à constituer votre base client.

Pour ces pré-commandes, vous pouvez passer par votre site internet et vos réseaux ou faire appel à une plateforme de financement participatif.

12 – Le financement participatif

C’est une forme de financement de plus en plus populaire. De nombreuses marques de mode se sont lancées ainsi.

Le financement participatif consiste à mobiliser une communauté pour financer votre projet. En échange de contreparties réelles (un goodie ou un produit de votre futur collection) ou virtuelle (un email de remerciement ou une mention sur le site internet par exemple), des personnes peuvent vous aider à financer votre projet à hauteur de leurs moyens. Un financement participatif est limité dans le temps et a un objectif de financement précis que vous déterminez. Cet objectif à atteindre peut être un objectif monétaire (10 000€ par exemple) ou un objectif de pré-commandes (100 t-shirts pré-commandés).

Cela vous permet de financer votre collection, de vérifier votre marché et l’enthousiasme de votre communauté pour votre produit. Du côté du client, cela peut être intéressant car il contribue à donner vie à un projet qui les interpelle. De plus, vous pouvez également faire des prix préférentiels pour les personnes qui pré-commandent via cette campagne de financement.

Nous attirons à votre attention deux points. Premièrement, il existe plusieurs plateformes qui permettent d’organiser ces campagnes et chacune a leur spécificité. Deuxièmement, une campagne se prépare et il faut avoir une communauté de base engagée pour réussir à la lancer.

13 – Le Business Angel/ Le mécène

Vous avez du talent ou vous avez tapé dans l’œil d’une personne avec beaucoup d’argent. Celle-ci décide de parier sur vous et de vous prêter l’argent dont vous avez besoin contre une participation dans votre entreprise.

Ce business angel ou ce mécène peut aussi être un mentor et vous ouvrir ses réseaux pour vous aider dans votre développement.

Évidemment, trouver un mécène ou un business angel n’est pas aisé et relève souvent d’une bonne dose de chance.

14 – La levée de fonds auprès de fonds d’investissements ou Venture Capitalists

Nous le mettons içi à titre d’information mais c’est plutôt une forme de financement adapté à un développement de marque.

Les fonds d’investissements ou les venture capitalists sont des entreprises qui parient sur la réussite d’entreprise et financent soit leur lancement soit leur accélération en échange de parts dans celles-ci.

Si nous disons que c’est un financement plus adapté à un développement de marque, c’est parce qu’il faut souvent montrer des preuves de réussites et de bénéfices. L’objectif des fonds d’investissement est de créer de la richesse et ils ne vont parier sur vous que s’ils y voient un intérêt.

Toutefois, si vous êtes dans une optique d’avoir une boutique, que vous avez déjà un historique de levée de fonds réussi ou que vous avez un concept innovant, vous pouvez étudier cette forme de financement plus en profondeur.

Notez que faire entrer un fond dans son entreprise n’est pas à prendre à la légère. En effet, si vous êtes par exemple dans de la slow fashion ou de la mode éthique, la logique capitaliste peut aller à l’encontre de vos valeurs.

14 moyens de financer sa marque de mode
N’hésitez pas à partager cet article si vous l’avez trouvé utile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.